« L’île de l’oubli », Chronique #2

Une chose que vous devez savoir sur moi c’est que j’adore les réécritures de contes. Alors je me renseigne et farfouille pour trouver des petites pépites.

Aujourd’hui, je vous parle de « L’île de l’oubli » de Mélissa de la Cruz.

Le résumé:

wp-image--2042136416Il y a vingt ans, tous les Méchants de tous les contes de fée ont été bannis du royaume d’Auradon et réduits à vivre dans une prison sur une île. Et quand on parle de Méchants, c’est vraiment de la crème de la crème de la méchanceté : Cruella d’Enfer, Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et compagnie… Cette île est protégée par une force magique qui maintient les prisonniers et leurs enfants en captivité. La vie y est sinistre et monotone. C’est un endroit sale, qu’on laisse pourrir, oublié du reste du monde… Cependant, dans les profondeurs de la mystérieuse Forteresse Interdite, un œil de Dragon est caché. Il est la clé de leur liberté. Or, seul le Descendant le plus intelligent, le plus mauvais et le plus diabolique pourra le trouver… à moins qu’il s’agisse d’une Descendante ?

  • Fantasy, Jeunesse
  • Hachette
  • 298 pages
  • 15,90 euros

Ce que j’en pense…

Ici, nous ne sommes pas vraiment dans une réécriture de conte mais plutôt dans un prolongement de conte.

En effet, comme mentionné dans le résumé, nous allons faire la rencontre des descendants des grands méchants de Disney. Nous suivons quatre adolescents, Mal, fille de Maléfique, Jay, le fils de Jafar, Carlos, fils de Cruella et Evie, la fille de la méchante reine. Les deux premiers personnages sont les plus « méchants » alors que Carlos et Evie sont beaucoup plus sympathiques et pourraient vivre sans problème à Auradon auprès des autres princes et princesses. Premier point qui me chagrine un petit peu. J’aurai préféré que tous les descendants soient diaboliques comme on nous le promet. Et puis finalement, ces descendants, ne sont pas si méchants que ça ! Ils subissent le passé de leurs parents et doivent se montrer les plus diaboliques possible pour gagner leur reconnaissance.

Ensuite, nous allons à Auradon où nous retrouvons la Belle et La bête et leur fils Ben, Aurore et Philippe ainsi que leur fille, les sept nains, et pleins d’autres personnages de Disney.

Ensemble ils vont partir à la conquête d’un objet perdu qui sera la brèche pour se sortir de l’Île. Car cette île est maintenue prisonnière d’un dôme et personne ne peut pratiquer la magie. L’histoire devient vraiment inintéressante lors des 80 dernières pages malheureusement… Car la mise en situation est très longue, la présentation des personnages aussi.

La quête devient passionnante lorsque les quatre Descendants quitte leurs petits nids douillets et s’aventurent au delà des limites autorisées.

Un autre point négatif pour moi c’est l’époque à laquelle on se situe. Je trouve que le récit est parfois incohérent. On connait tous les contes Disney et même si, aujourd’hui, on parle des descendants, nous changeons totalement d’époque… Alors oui, tous les contes de Disney ne se passent pas à la même époque, on est d’accord, mais là nous parlons de lave vaisselle, internet et autres technologies… Ce qui me dérange car je trouve que l’on perd un peu de cette magie de Disney, toujours dans la première grande partie de ce roman. Et puis l’écriture n’a rien de Disney pour le coup. j’ai plus d’une fois levé les yeux au ciel lors des dialogues… « impec », « laisse béton », « fous-moi la paix » et autres termes de ce genre sans parler des abréviations du style « t’es sûr » n’avaient pas leurs places dans ce récit. On est d’accord que c’est un livre jeunesse mais est-ce une raison pour employer ce style et encore plus dans une histoire « Disney »?

Nous retrouvons plus l’univers lorsque les quatre descendants prennent la route où là nous évoquons la magie, les créatures, les dragons…

wp-image--1307856977

J’ai mis beaucoup de temps à lire ce livre car je n’arrivais pas du tout à rentrer dans cette histoire.  Je le garde dans ma bibliothèque pour mon fils qui sera peut-être moins « difficile » que moi et je pense malgré tout, lire la suite afin de laisser une petite chance à cette saga.

Cependant, je dois reconnaître que c’est un très bel objet livre, la couverture est très jolie et la mise en page est vraiment sympathique. L’idée principale de l’histoire est originale mais le reste ne suit malheureusement pas !

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s