The dead house, de Dawn Kurtagich

Le résumé

wp-1585660756239.jpg

Une vingtaine d’années s’est écoulée depuis que l’enfer s’est abattu sur le lycée Elmbridge, emportant la vie de trois élèves et laissant Carly Johnson portée disparue. La principale suspecte : Kaitlyn, « la fille de nulle part. »

Le journal de Kaitlyn, découvert dans les ruines, révèle un esprit perturbé. Ses pages racontent une nouvelle version de l’histoire, bien plus sinistre et tragique, et la fille de nulle part se retrouve au centre de tout. Beaucoup disent qu’elle n’existe pas, et d’une certaine manière, c’est vrai – elle est l’alter ego de Carly Johnson.

Carly est là le jour, laissant place à Kaitlyn la nuit. Et c’est durant la nuit que le mystère de la Maison Morte se dévoile, fruit d’une magie sombre et dangereuse.

Auteure : Dawn Kurtagich

Maison d’édition : Chat Noir

Genre : Thriller horrifique

Nombre de pages : 464 pages

Date de sortie : Février 2020

Je remercie infiniment la maison d’édition pour cet envoi !

Ce que j’en pense :

wp-1585674642937.jpg

Une nouvelle pépite aux éditions du Chat Noir !!!

         MANOIR    18 signes que vous êtes atteint de phobie administrative

La première chose que j’aimerais souligner, c’est le travail éditorial fait sur ce livre ! Que ce soit la mise en page, les taches d’encre (ou de sang) que l’on retrouve sur toutes les pages, les documents divers… Un travail fabuleux a été fait ! Et forcément cela nous donne envie de nous plonger immédiatement dans le livre.

 

Dès les premières pages, j’ai été conquise ! Nous n’avons pas un roman classique entre les mains. On a la sensation de rouvrir une enquête et de découvrir le dossier rempli de divers documents : coupures presse, interrogatoires, retranscriptions de vidéos et d’enregistrements… Mais le document le plus « dingue » est le journal intime de Kaitlyn. Au fur et à mesure de notre lecture nous allons découvrir le contenu de ce journal et je peux vous assurer qu’il va vous coller des frissons !!!

chat peur poils herisses frisson Image, GIF animé

Tous ces éléments font qu’on est de suite immergé dans l’histoire. On apprend qu’un incendie a eu lieu, il y a 20 ans, au Lycée Elmbridge. Et que celui-ci a provoqué le décès de trois élèves ainsi que la disparition de Carly Johnson. Grâce au journal de Kaitlyn Johnson et de tous les autres éléments, on va revivre les circonstances du drame.

On apprend très vite dans l’histoire que Carly Johnson est atteinte d’un Trouble Dissociatif de l’Identité autrement dit d’un TDI. Son alter ego est Kaitlyn. Carly c’est la fille du jour, tandis que Kaitlyn est la fille de la nuit. Elles communiquent entre elles via des post-it. Elles se considèrent comme deux sœurs incomprises et rejetées et encore plus depuis le décès de leurs parents. En tant que lecteurs, on a vraiment l’impression d’avoir deux personnages différents et pourtant il ne s’agit que d’une seule personne. Et cela devient très intéressant car suivant le point de vue que l’on se fait de ce livre soit on est très cartésien et on se dit que Carly et Kaitlyn sont une seule et même personne soit on penche du côté de l’occultisme et on s’imagine alors que quelque chose de terrible s’est passé, notamment la disparition de Carly…

J’ai trouvé cette histoire terriblement addictive, angoissante, oppressante ! La manière dont Kaitlyn s’exprime dans son journal m’a procurée des frissons ! Elle s’adresse à « quelqu’un » et parfois ce qui est écrit fait froid dans le dos ! L’auteure est très douée pour installer cette ambiance inquiétante et cette noirceur dans le récit. Idem pour les lieux que l’on découvre : l’école, l’hôpital psychiatrique, « the dead house »…

Au départ, je me sentais un peu perdue entre Carly et Kaitlyn, un peu comme deux sœurs jumelles que l’on arrive pas à distinguer… Puis, avec le fil de l’histoire, tout cela a disparu bien vite. J’éprouvais beaucoup d’empathie pour Kaitlyn et puis parfois elle me faisait peur, suivant certains témoignages, certaines révélations… L’auteure ne prend pas du tout de pincettes avec ces lecteurs ! Et d’ailleurs, je vous parlerai très prochainement d’un autre de ses titres tout aussi… impressionnant. Certaines scènes sont difficiles car encore une fois l’auteure est douée pour nous plonger dans cette histoire grâce aux descriptions qu’elle fait. On ne sait pas trop où cette histoire va nous mener et j’ai été à de nombreuses fois surprise ! J’aime beaucoup les romans traitant de troubles psychiatriques et avec celui-ci j’ai été servie !

J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture et je pourrais même parler d’expérience de lecture ! J’apprécie beaucoup ce genre de roman qui changent de l’ordinaire notamment avec sa forme particulière.

Bien entendu, je ne peux que vous recommander cette lecture !!!

Au moment où j’écris cette article, nous sommes en période de confinement. Le site de la maison d’édition reste ouvert mais les commandes ne partiront qu’après cette période de confinement. Cependant les Editions du Chat Noir nous offre la possibilité de découvrir tous leurs titres en version numérique au prix de 1,99 euros !!! De quoi se faire plaisir. En ce qui concerne les nouveautés dont « The dead house », elles seront disponibles en numériques dès le 1er Avril, toujours au prix de 1,99 euros ! 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s