Bilan Lectures #PLIB2020

Après quelques mois d’absence sur le blog, me voilà pour mon bilan lecture pour le PLIB 2020. Cette année je procède différemment de l’année dernière en vous proposant un seul et même article. Pour plusieurs raisons, la première étant est que parmi les 5 finalistes sélectionnés, j’ai eu deux abandons. La deuxième raison, c’est le temps, le temps d’écrire les chroniques et là il n’y a plus de temps (ça fait beaucoup de mot « temps » dans une même phrase…)!!! La date échéante est pour … MAINTENANT !!! Donc autant vous dire qu’il faut que je me dépêche ! En fait, j’ai lu assez rapidement les livres finalistes. J’en ai parlé sur instagram mais je me suis rendue compte que je n’avais chroniqué qu’un seul livre réellement…

Bref, c’est parti pour mes avis !

Les brumes de Cendrelune de Georgia Caldera

#ISBN9782290165614

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes et condamnent toute envie de dissidence. Céphise, 17 ans, rêve pourtant de détruire l’Empereur-Dieu qui a fait voler sa vie en éclats…

Je découvrais la plume de Georgia Caldera pour la première fois et je peux vous dire que j’ai été complètement séduite . J’appréhendais un peu le côté mythologie car j’ai toujours peur de ne pas accrocher. J’ai quelques lacunes dans ce domaine, bien que je m’y intéresse de plus en plus. Mais dans ce roman mes peurs se sont très rapidement dissipées. J’ai accroché très vite à l’histoire et puis l’écriture de l’auteure est juste splendide. J’avais cette sensation d’être complètement immergée dans le roman, de le vivre. J’ai adoré le personnage de Céphise et la suivre dans sa soif de vengeance. Mais j’ai eu un gros coup de coeur pour le personnage de Verlaine dont je ne peux pas vous en dire plus. J’entendais souvent parler de romance concernant ce livre mais il s’avère que l’histoire prend un autre tournant et cela m’a énormément surprise. C’est un livre que j’ai lu en lecture commune avec d’autres jurés. Il était parfois difficile de s’interrompre pour s’attendre tant ce livre se dévore ! C’est un univers vraiment complet qu’a créé Georgia Caldera. J’ai très envie de découvrir la suite et ces autres romans.

Je vous en parle un peu plus en détails dans un article qui lui est consacré sur le blog.

Mers mortes de Aurélie Wellenstein

#ISBN9782367406602

Mers et océans ont disparu. L’eau s’est évaporée, tous les animaux marins sont morts. Des marées fantômes déferlent sur le monde et charrient des spectres avides de vengeance. Requins, dauphins, baleines…, arrachent l’âme des hommes et la dévorent. Seuls les exorcistes, protecteurs de l’humanité, peuvent les détruire. Oural est l’un d’eux. Il est vénéré par les habitants de son bastion qu’il protège depuis la catastrophe. Jusqu’au jour où Bengale, un capitaine pirate tourmenté, le capture à bord de son vaisseau fantôme. Commence alors un voyage forcé à travers les mers mortes… De marée en marée, Oural apprend malgré lui à connaître son geôlier et l’objectif de ce dangereux périple. Et si Bengale était finalement la clé de leur salut à tous ?

Alors, l’an dernier j’ai eu beaucoup de mal avec Le Dieu oiseau de la même auteure… Disons, que j’ai eu une relation particulière avec ce livre. Parfois j’aimais beaucoup, d’autres fois je détestais. Mais il y a ce petit truc dans la plume d’Aurélie Wellenstein qui me plaît et qui me donne envie d’en découvrir plus. A la sortie de Mers Mortes, je me suis dit que ce livre pourrait me plaire. Il m’attirait beaucoup et vraiment, j’ai été ravie de le savoir finaliste. Je l’avais même lu avant les votes parce que je voulais être sûre qu’il me plaise. C’est toujours l’étape difficile de passer de 20 livres à 5… Mais j’y reviendrai plus tard.

Donc… Ce livre est un coup de cœur !!! J’ai tout aimé. En commençant par le contexte, l’histoire qui, pour moi, est totalement innovante, l’atmosphère (étouffante)… Enfin, j’ai un petit bémol encore avec les personnages mais bien moins qu’avec son précédent roman. Pendant ma lecture, j’ai eu des palpitations, j’ai eu chaud, soif… Je parlais d’immersion avec « Les brumes de Cendrelune » mais je crois qu’avec celui-ci, c’était décuplé. Après ce sont deux romans très différents donc la sensation n’est pas la même. Mais Mers mortes met le doigt sur quelque chose de sensible : l’écologie ou les conséquences de nos actes sur l’environnement. J’ai compris le message de cette histoire mais sans avoir non plus l’impression que l’auteure voulait nous culpabiliser. C’est plutôt une prise de conscience. Je parlais d’atmosphère étouffante car c’est vraiment le cas notamment lors d’une scène où Oural tente de s’échapper » des griffes de Bengale. J’ai ressenti la sécheresse comme si j’y étais. Et je trouve ça tellement incroyable de nous faire vivre de telles sensations à travers des mots !

J’ai adoré l’ambiance du livre avec ses marées fantômes et son navire fantôme, un peu à la « Pirates des Caraïbes ». J’ai été très touchée par le destin de ces animaux marins disparus. C’était vraiment très prenant !! C’est une lecture qui m’a marquée et qui me marquera encore pendant très longtemps.

Je suis fille de rage, de Jean Laurent Del Socorro

#ISBN9782366294774

1861 : la guerre de Sécession commence. À la Maison Blanche, un huis clos oppose Abraham Lincoln à la Mort elle-même. Le président doit mettre un terme au conflit au plus vite, mais aussi à l’esclavage, car la Faucheuse tient le compte de chaque mort qui tombe. Militaires, affranchis, forceurs de blocus, politiciens, comédiens, poètes… Traversez cette épopée pour la liberté aux côtés de ceux qui la vivent, comme autant de portraits de cette Amérique déchirée par la guerre civile.

Voici un des livres que je redoutais le plus ! Je n’apprécie pas les romans historiques, bien que ce soit très intéressant. Mais je n’ai jamais été très douée en Histoire, je décrochais facilement sauf pour certaines périodes qui pour le coup me passionnaient. Mais avec Je suis fille de rage, il est question de la guerre de Sécession, période que je connaissais vraiment très mal. Et puis ce livre est une belle brique qui me faisait bien peur ! Très bel objet livre mais belle brique tout de même. Bon en réalité, c’est un livre qui se lit très rapidement. C’est très espacé, ce sont de tout petits chapitres donc la lecture est très fluide. Le début a été assez compliqué parce qu’il y a une sacrée liste de personnages. Et pour ne pas faciliter les choses suivant si c’est à gauche ou à droite, on se trouve dans l’un ou l’autre des camps. Mais au fur et à mesure, on arrive à se repérer et la lecture se fait plus facile. Nous ne sommes vraiment pas dans un roman classique donc c’est assez déstabilisant. On ne peut pas s’attacher à des personnages en particulier, on suit simplement les faits de façon romancée. Alors si au départ ce livre ne me faisait pas très envie, j’ai finalement bien apprécié et j’avais très envie d’en savoir plus sur cette période. Je ne vous apprendrais rien sur le fait que ce livre est classé en fantastique seulement grâce à la figure de la Mort. En effet on va suivre Abraham Lincoln et sa conversation avec la Mort qui inscrit chaque décès d’un trait à la craie blanche. Comparé aux autres livres de la sélection, en effet le côté fantastique est vraiment très minime. Mais c’est un livre qui est vraiment très intéressant et qui mérite d’être découvert. Je suis contente de l’avoir lu et cela, grâce au PLIB !! Le travail de l’auteur sur ce livre est vraiment incroyable. Ce n’est pas du tout un coup de coeur pour moi mais j’ai apprécié ma lecture.

Maintenant, je vais vous parler malheureusement de deux abandons… J’abandonne rarement mes lectures et encore moins quand il s’agit des livres du PLIB mais je ne pouvais plus.

Le premier :

La cité des chimères, de Vania Prates

#ISBN9782490151219

« Le monde tel qu’on l’a connu a disparu. Chaos, misère, famine … Les Hommes ont enfin trouvé un équilibre et se sont organisés en guildes, guidé par leur chi, leur nature profonde. Guilde des Marchands, des Inventeurs, des Alchimistes, des Gardiens ; tous demeurent fidèles à ce qu’ils sont afin de vivre en harmonie avec la nature et les animaux particulièrement respectés, créant une cité semblable à une ville sylvestre. Dans ce monde proche de l’utopie, Céleste, une jeune fille de 17 ans, n’a pas de chi. Le jour où elle rencontre Calissa, mystérieuse contrebandière, elle est loin de se douter qu’elle va se retrouver embrigadée bien malgré elle dans une histoire complexe qui même non seulement le dirigeant de Lowndon Fields, mais également la très redouté «  »Confrérie des Sans-loi » ». Entre ruse, savoir, intrigues et faux-semblants, Céleste va devoir changer sa vision du monde. »

Ce résumé avait tout pour me plaire et pourtant… Pareil que pour Mers Mortes, je l’ai commencé assez tôt dans l’année et puis je me suis rendue compte que ce n’était pas le moment. Je l’ai repris plus tard et je ne sais pas ce qu’il s’est passé mais même sensation. Je lisais mais je n’enregistrais pas. Je n’arrivais vraiment pas à accrocher à l’histoire. Jusqu’au moment où l’on en découvre un peu plus sur Céleste. Elle a le pouvoir de s’immerger dans les histoires qu’elle lit, c’est une immergeante. Cet aspect là m’a vraiment plu. Et puis on rencontre Calissa. Je n’ai pas du tout accroché à ce personnage, donc les chapitres la concernant ne me plaisaient pas. Et toujours cette sensation de ne pas capter ce que je lisais. Clairement je n’ai pas été passionnée. Je me sentais particulièrement bête de ne rien comprendre à ma lecture… Je l’ai remis sur pause… et j’ai repris. Mais à 60%, j’ai décidé d’abandonner pour de bon. C’est vraiment dommage car je suis sûre que c’est un livre qui aurait pu me plaire. Alors je ne sais pas, est ce que je ne lisais pas au bon moment, est ce que j’avais trop de préoccupations… Ou tout simplement, il n’est pas fait pour moi ?

J’ai eu un peu de mal aussi avec le travail éditorial. Beaucoup de répétitions, des phrases qui n’avaient pas de sens (mots en trop ou moins…).

Voilà pour ce premier abandon… Et c’est celui qui me rend un peu triste.

Félines de Stéphane Servant

#ISBN9782812618291

Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d’ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c’est quand les premiers cas sont apparus, personne n’était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d’un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de… dont les sens étaient plus… et les capacités… Inimaginable… Cela n’a pas plu à tout le monde. Oh non ! C’est alors qu’elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !

Honnêtement ce livre ne me faisait pas du tout, du tout envie. Mais je sais qu’avec le PLIB on peut avoir de sacrées belles surprises. C’est un livre très apprécié et c’est vrai que parfois ça peut me pousser à la découverte comme ça peut me bloquer. C’était le cas avec Félines. Bon, je me suis lancée et puis finalement j’ai carrément accroché au début de l’histoire. Je m’étonnais moi-même. Et puis j’ai commencé à grimacer, à lever les yeux au ciel. J’avais beaucoup de mal avec le fait que ces jeunes filles soient autant sexualisées. J’ai été ado, je suis maman d’un ado donc je vois aussi la différence qu’il peut y avoir entre nos deux générations, le comportement de certaines jeunes filles actuellement mais là, c’était assez raide quand même. On apprend très vite que Louise a été victime d’un accident qui lui a laissé des séquelles physiques qu’elle cache sous une cape noire. Elle relate « l’avant accident », comment elle se comportait avec ses amies, les garçons. Ok c’est une ado qui se cherche. En parallèle, on apprend que les filles de son lycée subissent une drôle de mutation, leur donnant peu à peu l’apparence de chat, de féline. Mais j’avançais dans ma lecture et plusieurs scènes ont commencé à fortement me déplaire. Toujours en lien avec cette hyper sexualisation des jeunes filles et notamment celle de Louise. Il y avait un côté dérangeant . Mais sinon le reste de l’histoire me plaisait beaucoup… Jusqu’à une scène en particulier. La scène de trop pour moi. J’ai refermé le livre et j’ai dit stop ! Ce qui m’a rassuré, c’est que je n’étais pas seule à ressentir ça. Difficile de ne pas vous expliquer plus mais pour les personnes qui n’auraient pas encore découvert ce livre, ce serait vraiment spoiler. Du coup je ne suis pas allée au bout des messages que l’auteur voulait faire passer. Je suis certainement passée à côté de quelque chose mais pour moi, ce livre était trop problématique.

Mon petit bilan sur cette année

C’est vrai que concernant les finalistes mon bilan est assez mitigé. Mais cette année a été riche en lectures ! Et en très belles découvertes. Pendant la phase des pré-sélectionnés , j’ai lu énormément de titres dont de très très bons comme Vert de Lierre de Louise Le Bars, Les nocturnes de Tess Corsac ou encore L’arrache mots de Judith Bouilloc. Je pense aussi à Désaccordée de Joanne Richoux… C’était une période très intense niveau lecture et j’ai adoré.

L’équipe du PLIB a fait un travail monstrueux concernant les challenges aussi ! C’était super motivant et amusant !

Pour mon vote, je pense que vous l’aurez compris, mais ma voix ira à Mers mortes. J’ai longuement hésité avec Les brumes de Cendrelune … Mais Mer mortes m’a touchée !

Pour conclure ce fut une année merveilleuse encore. Malheureusement je dois dire que la situation actuelle a eu raison de moi, notamment pour le blog. D’où le fait que j’ai pris énormément de retard sur mes chroniques bien que les lectures étaient faites depuis une moment. Mais c’est avec grand plaisir que je re-signe pour l’année prochaine ! J’apprécie tellement cette aventure !

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai également voté pour Mers mortes; croisons les doigts 🙂

    J'aime

  2. J’ai fortement hésité à abandonner Félines puis finalement je n’ai pas réussi. J’ai vraiment du mal à abandonner un roman même quand je devrais! Sinon, j’ai adoré Cendrelune et Je suis fille de rage (mais contrairement à toi, j’adore l’histoire). Je me suis un peu ennuyé par moment avec Mers mortes et le côté répétitif des marées et puis je n’ai pas accroché aux personnages principaux mais ce fut une bonne lecture malgré tout! Et pour fini j’ai un avis mitigé sur La cité des chimères: de bonnes idées mais pas assez abouties pour moi! 🙂
    Je re-signe aussi pour l’année prochaine!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s