Ce qui hante les bois, de Dawn Kurtagich

Cette année j’ai la grande chance d’être blogueuse partenaire des éditions du Chat noir ! Il s’agit de ma maison d’édition préférée et je pense que vous le savez si vous me connaissez un petit peu ! Dans ma première réception, se trouvaient « The dead house » et « Ce qui hante les bois » de la même auteure. Ce dernier est sorti le 1er Avril mais en cette période de confinement, il faudra attendre un peu avant que les envois reprennent ! Mais en attendant les éditions du chat noir proposent leurs ebooks au prix de 1,99 euros.

Alors si vous êtes en quête de quelques frissons, n’hésitez pas !!!

Le résumé

wp-1586194171338.jpg

Fuyant un père qui les maltraite, Silla et Nori arrivent à «La Baume», le manoir de leur tante, une vieille bâtisse couleur de sang. Pour la première fois, les deux sœurs se sentent enfin en sécurité. Mais peu à peu une sombre réalité se dévoile… Le bois qui entoure la propriété n’est-il pas trop silencieux ? Tant de questions restent sans réponse : qui est cet homme que seule Nori peut voir ? Tante Cath n’est-elle pas en train de sombrer dans la folie ? Et pourquoi les arbres semblent-ils se rapprocher ?

Auteure : Dawn Kurtagich

Genre : horreur

Editions : Chat noir collection griffe sombre

Nombre de pages : 341 pages

Date de sortie : 1er avril 2020

Ce que j’en pense :

🖤🖤🖤

 

Dossier Spécial n°36 : Un fantôme photographié dans une forêt en ...

Lorsque j’ai reçu ce livre, j’ai eu un véritable coup de cœur pour la couverture ! Et après lecture du résumé, il m’intriguait beaucoup.

wp-1586194171347.jpg

J’ai découvert l’autrice avec « The dead house » et je lui ai trouvé un talent certain pour nous procurer, avec son écriture, des sentiments d’oppression, d’angoisse et d’horreur également. Alors une histoire de manoir entouré de bois hanté, cela ne pouvait que me tenter !! Et rien qu’avec le premier chapitre, le ton était donné !

Cette histoire commence donc avec trois jeunes sœurs pratiquant un rituel au cœur des bois. Elles vont confectionné une sorte de poupée protectrice fabriquée à partir de chiffons et de boue.

Puis quelques années plus tard, nous rencontrons Silla et Nori, fuyant le domicile familiale mais surtout un père maltraitant. Elles arrivent à La Baume chez leur tante Cath. La Baume c’est ce manoir entouré de bois. Quant à la tante Cath, elle est assez mystérieuse… Très vite, elle va demander aux jeunes filles, de ne surtout pas pénétrer dans les bois !

Pour vous expliquer le contexte, Catherine était une des jeunes filles ayant pratiqué le rituel dans les bois, quelques années en arrière. Elle est l’aînée de Anne et Pamela. Quant à Silla et Nori, elles sont les filles de Pamela. Silla voulant protéger sa jeune sœur Nori, elle décide de fuir et de se rendre chez Catherine. Malgré les recommandations de Cath, Nori se rapproche dangereusement des bois… Et puis, qui est cet homme qu’elle est seule à voir ? Et qu’arrive t’il à tante Cath… La folle… ?

Je m’arrête ici pour les quelques mots sur cette histoire. Je suis passée par plusieurs stades pendant ma lecture. Tout d’abord l’attrait pour l’histoire avec le premier chapitre. Ensuite, la découverte de l’univers, l’admiration, également, pour le travail éditorial, qui une fois encore est parfait et tellement agréable ! J’ai commencé à me sentir oppressée et inquiète. L’ambiance sombre et terrifiante est une fois de plus magnifiquement maîtrisée par l’autrice. J’ai aimé retrouver comme dans « The dead house » ces petits éléments de journaux intimes où le personnage se confie de la façon la plus naturelle qu’il soit. Cela donne un côté « réel » à l’histoire. Et je pense qu’en plus de l’écriture de Dawn Kurtagich, c’est cela qui apporte ce côté oppressant et horrifique.

Puis vers la moitié du roman, je suis restée perplexe… Je ne comprenais pas où l’autrice nous emmenait. Mais j’avais aussi cette sensation de sombrer dans le néant, dans la folie, comme nos personnages… J’ai eu peur de cette histoire, peur de ne pas saisir ce qu’il se passait et puis j’ai continué et là… La révélation !!!! La fin est incroyable, sombre mais tellement touchante.

La folie est encore au cœur de cette histoire et je suis très impressionnée par la capacité de Dawn Kurtagich à nous transmettre par écrit tous ces sentiments, ces émotions. La mise en page de ce roman joue aussi beaucoup avec les éléments qui sont intégrés comme ces extraits de journaux, les changements de typographie…

Quand on plonge dans ce livre, il est difficile d’en sortir tant il est prenant ! Et même si on peut se poser des questions vers le milieu, se sentir un peu perdu(e), il faut aller jusqu’au bout car toute l’histoire prendra sens à ce moment là !

Un  nouveau roman aux éditions du Chat noir que je vous recommande vivement. Et je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont fait confiance et qui ont craqué (et adoré !) pour cet ouvrage ! C’est toujours délicat de conseiller un livre car bien sûr nous n’avons pas les mêmes goûts mais quel plaisir de voir vos retours positifs !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s